Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

La commercialisation des oignons

Il n’y a pas de lieux spécifiques pour la vente des oignons ; l’achat peut se faire au champ, au magasin ou au marché, de façon informelle. Les vendeurs peuvent être les producteurs eux-mêmes, des commerçants, des revendeurs. Divers circuits permettent d’écouler la production.

Les circuits locaux
Ils concernent les lieux de production. Ils regroupent les marchés des villages et d’arrondissements. Les pays voisins de la zone de production (Nigeria/Tchad) participent à la régularisation de l’écoulement de ces marchés.

Les circuits nationaux
Ils se concentrent sur Yaoundé, Douala et Bafoussam. Selon l’itinéraire emprunté, une partie peut être vendue en route. Trois itinéraires réguliers existent pour acheminer les oignons vers les grands marchés :

  • Maroua - Fouban – Douala ; ce trajet n’est praticable qu’en saison sèche ; l’état du pont de Banyo ne permet pas de passage durant la saison des pluies
  • Maroua - Yaoundé - Douala par le train ; l’acheminement se fait par train lorsque le prix des transporteurs routiers augmente (66 000 F CFA2/tonne) ; le transport ferroviaire devient alors plus avantageux même si les conditions de transport sont mauvaises (wagon non aéré)
  • Maroua/ Bertoua / Ayos / Douala ; ce dernier itinéraire s’emprunte en saison des pluies et lorsque le transport par route est à un prix raisonnable

Les circuits sous régionaux
La RCA, le Congo Brazzaville, le Gabon et la Guinée équatoriale achètent les oignons camerounais. Ces derniers prennent les voies terrestres ou naviguent via les pirogues ou les bateaux :

  • Voie terrestre :
  • Maroua / Bangui en passant par Garoua-Boulaï 
  • Yaoundé / Mbalmaoyo / Sangmalima / Djoum / Mintom II / Mbalam / Brazzaville 
  • Yaoundé / Mbalmayo / Ebolowa / Ambam / Libreville 
  • Voie maritime
  • Kribi à partir de Yaoundé à destination du Gabon ou de Guinée équatoriale (pirogues) 
  • Douala vers le Gabon et la Guinée équatoriale grâce aux bateaux
2.5
Average: 2.5 (2 votes)
Your rating: None