Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

Violence sexuelle

La violence sexuelle est tout type d’activité sexuelle se produisant contre votre gré – votre droit à dire non. Les abuseurs peuvent être des étrangers, des « amis », et des membres de la famille. Lorsque les agressions sont commises par des membres de la famille, cela est appelé l’inceste.
La violence peut inclure le viol, les attouchements, le harcèlement verbal ou visuel (lorsque quelqu’un vous oblige à regarder des photos ou des films à caractère sexuel alors que vous ne le voulez pas). Parfois, vous pourriez dire oui parce que vous avez peur, ou vous sentez menacé. Vous pouvez dire oui, mais tout de même être une victime de violence sexuelle.

Peu importe ce que l’on pourrait vous dire, personne n’a le droit de vous toucher, de vous adresser des paroles à caractère sexuel, de vous forcer à regarder des images ou des films à caractère sexuel, ou encore de pratiquer du sexe anal, vaginal ou oral si vous ne le voulez pas. Il existe des groupes de soutien à votre disposition qui peuvent vous aider si vous avez été agressée, et ils s’assureront que vos droits sont respectés. 
Que faire si vous êtes victime de viol ou d’agression sexuelle?
  • Si vous êtes agressée, appelez la police et un membre de la famille en qui vous avez confiance. La police ne vous obligera pas à déposer une accusation, mais elle vous aidera.
  • Ne prenez pas de bain ou de douche et ne brossez pas vos dents. Écrivez les détails de l’attaque et de votre attaquant. Cela pourrait être difficile, mais il s’agit de preuves importantes.  
  • Assurez-vous que la police vous amène tout d’abord dans une clinique, dans un hôpital ou au bureau du chirurgien de la région. Demandez le test pour le viol et subissez des tests pour les ITS et la grossesse. Vous devriez recevoir des antitrétroviraux (si vous n’avez pas déjà le HIV) dans les 72 heures. Si vous pensez avoir été drogué, demandez au médecin de prélever un échantillon d’urine.
  • Trouvez un endroit sécuritaire, à l’abri de votre abuseur ou de la personne qui vous a attaqué Recherchez le soutien moral d’un ami en qui vous avez confiance ou d’un membre de la famille, et demandez-lui de vous trouver un endroit sécuritaire.
  • Rappelez-vous que tout cela n’est pas de votre faute. La guérison psychologique et physique prend du temps.  L’aide psychologique peut aider.
Quels sont quelques-uns des symptômes vécus pas les survivants d’une agression?
  • Confusion
  • Difficulté à dormir
  • Maux de têtes
  • Peur ou anxiété
  • Suralimentation
  • Dépression
  • Colère
  • Cauchemars ou flash-backs
  • Incapacité à se sentir joyeux ou de ressentir de l’amour.

0
No votes yet
Your rating: None