Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dépression postnatale

Qu’est-ce que la dépression postnatale?

Après avoir mis au monde un enfant, plusieurs femmes vivent un « bébé  blues ». Votre corps subit de nombreux changements hormonaux, vous vous sentez stressée et vous ne dormez pas suffisamment. Il est normal de vous sentir effrayée, dépassée ou d’humeur changeante au cours des jours qui suivent l’accouchement. Mais certaines femmes se sentent mal pendant des mois après l’accouchement. Cet état est appelé dépression postnatale, ou postpartum, et peut causer des souffrances et des maux pendant des semaines, voire des mois, si elle n’est pas traitée.

Quels sont quelques-uns des symptômes?
Vous devez consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic de dépression postnatale, mais vous ou votre partenaire pourriez dénoter des signaux d’alarme. L’expérience de chaque femme est unique, donc ne tentez pas de vous comparer aux autres.
  • Se sentir triste, désespérée, inutile ou ressentir un sentiment d’échec
  • Épuisement, vide, tristesse ou pleurs
  • Culpabilité, honte, ou inutilité
  • Confusion ou panique
  • Peur de blesser le bébé
  • Peur d’être seule ou de sortir
  • Perte d’intérêt pour les activités normales ou sociales
  • Trop dormir ou ne pas dormir du tout
  • Trop manger ou ne pas manger du tout
  • Manque d’énergie
  • Faible soin de soi et hygiène personnelle
  • Incapacité à réfléchir clairement ou à prendre des décisions
  • Rêve de tout quitter et de laisser derrière ses responsabilités
  • Peur d’être rejetée par le partenaire
  • Penser à se blesser soi-même, où à blesser le bébé
Comment la traiter?
Appelez un médecin immédiatement si vous présentez l’un ou l’autre de ces symptômes et que vous vivez présentement d’autres changements dans votre vie, par exemple un divorce ou une rupture, un changement d’emploi, un déménagement ou la perte d’un être cher. Consultez un médecin si vos symptômes s’aggravent après 2 semaines, si vous avez des envies suicidaires ou si vous craignez de blesser le bébé.   Le médecin pourra vous prescrire une médication et vous aider à trouver un conseiller.

La famille et les amis peuvent aussi aider. Vous aurez peut-être besoin de quelqu’un pour s’occuper du bébé pendant que vous prenez du temps pour vous. N’ayez pas peur de demande de l’aide pour prendre soin du bébé ou pour effectuer des tâches ménagères, la cuisine, la lessive et les courses.

0
No votes yet
Your rating: None