Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

Rohypnol: la drogue du viol

Le rohypnol est connu partout dans le monde sous le nom de la "drogue du viol".  Il porte ce nom parce qu’une fille ou une femme pourrait avoir connaissance qu’elle est agressée sexuellement, mais est incapable de réagir, et ne se rappelera probablement d’aucun détail le jour suivant. Il existe de multiples cas où des verres ont été « dopés » dans des boîtes de nuit. Des hommes mettent un comprimé ou de la poudre de rohypnol dans le verre d’une femme, affirment ensuite que la femme est ivre et qu’ils vont la reconduire à la maison, pour ensuite la violer. Pour cette raison, les filles et les femmes se font fortement recommander de ne pas prendre une consommation provenant d’une personne qu’elle ne connaisse pas, ou en qui elles n’ont pas entièrement confiance, en plus de ne jamais laisser leur verre sans surveillance dans une boîte de nuit où lors d’une fête.


De plus en plus, le rohypnol est aussi utilisé comme drogue de choix, autant par les hommes que par les femmes. Il amplifie les effets de l’alcool, rendant l’utilisateur étourdi et ivre très rapidement. Une fois encore, il s’agit là d’une situation dangereuse pour les filles et les femmes, car leurs réactions et leur jugement sont affaiblis. Il existe de nombreux cas où de jeunes hommes ont encouragé l’utilisation de rohypnol par de jeunes femmes afin de pouvoir abuser sexuellement d’elles par la suite.

Le rohypnol est un somnifère sur prescription. Les revendeurs obtiennent ce médicament à l’aide de fausses prescriptions en les vendent ensuite dans la rue.

4
Average: 4 (3 votes)
Your rating: None