Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Héroïne

L’héroïne est une variante de la morphine, qui est un dérivé du pavot. L’héroïne est habituellement sous la forme d’une poudre blanche ou brune. L’héroïne est souvent injectée directement dans le sang, mais peut aussi être fumée ou inhalée. L’héroïne est souvent « coupée », ou mélangée, avec d’autres drogues, dont certaines pouvant être très dangereuses. La strychnine, un type de poison à rat, est fréquemment utilisée pour « couper » l’héroïne. Les utilisateurs ne savent habituellement jamais avec quoi sera coupée leur héroïne, donc ils prennent un risque lors de chaque nouvelle utilisation. Cela rend aussi les overdoses très probables, même chez les utilisateurs expérimentés.  

Quelques minutes après avoir fumé ou inhalé l’héroïne, l’utilisateur ressent une bouffée de plaisir et un engourdissement de la douleur. Son corps se relaxe et devient lourd, les ses réactions ralentissent. Sa respiration et son rythme cardiaque diminuent. Les utilisateurs peuvent avoir des nausées et des vomissements.

L’héroïne entraîne une grande dépendance. L’utilisation à long terme entraîne aussi la tolérance, ce qui signifie que les utilisateurs ont besoin d’une dose de plus en plus forte pour obtenir les mêmes effets, ce qui augmente leur risque d’overdose. Les utilisateurs développent une dépendance physique et psychologique, et ont des symptômes de sevrage s’ils ne consomment pas la drogue régulièrement.

L’héroïne peut causer des problèmes aux poumons et au cœur, et affecte habituellement très négativement la santé de l’utilisateur. L’utilisation d’héroïne par une femme enceinte peut entraîner des dommages au fœtus ou un avortement spontané. Comme les utilisateurs peuvent choisir de se l’injecter, l’héroïne entraîne aussi un risque de contracter le HIV et diverses autres infections bactériennes à cause de l’utilisation de seringues souillées.

La méthadone est une drogue sur prescription qui peut aider les toxicomanes dépendants à l’héroïne à gérer les symptômes de sevrage s’ils cessent de faire usage de l’héroïne. Toutefois, les utilisateurs peuvent possiblement devenir dépendants de la méthadone, donc elle devrait être utilisée uniquement dans le cadre d’un programme de traitement encadré.

0
No votes yet
Your rating: None