Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

Les bananiers

Bananas

Le bananier est avant tout une plante alimentaire cultivée pour son fruit consommable frais (bananes dessert) ou cuit (plantains et autres bananes à cuire), qui constitue une importante source de carbohydrates. La banane est un fruit hautement énergétique.

Les bananiers sont des plantes herbacées, qui ne peut donner qu'un seul régime par cycle, est coupée à sa base ; sinon elle fane progressivement. La souche produit durant la croissance de la tige principale assez de rejets latéraux enterrés pour assurer la succession végétative, un seul rejet étant alors conservé pour mener le cycle suivant.

Une tige possède une durée de vie de six à dix-huit mois. Grâce à la succession végétative, une bananeraie peut durer des dizaines d'années. Le bananier est une plante exigeante en eau, sensible aux basses températures et aux vents. Les sols doivent être sains, aérés et riches en azote et potasse.

La culture du bananier
Le sol idéal, déclare est relativement argileux, pas sableux ni caillouteux. Il est aussi profond et bien drainé. Les bananiers prospèrent dans les régions sans gelées. Ils aiment la chaleur.

La culture des bananiers pour l'exportation est presqu'exclusivement basée sur les variétés du sous-groupe Cavendish. Cette production est faite en monoculture intensive et nécessite des intrants et investissements importants: irrigation, traitements aériens, station d'emballage.

Un des facteurs les plus limitants pour la production bananière est le parasitisme tellurique, notamment les nématodes des racines. Pour limiter son impact, un principe important doit être respecté lors de la mise en culture : planter du matériel sain sur un sol sain. L'intégration de la jachère et des rotations culturales couplées au choix et à la préparation du matériel de plantation sont des gages de productivité sur le long terme, particulièrement dans le cadre d'une monoculture intensive. Afin de limiter les infestations du sol par les nématodes, il est ainsi conseillé, lors d'une replantation, de détruire toutes les repousses de bananiers au moins un an avant la replantation. Si une jachère ou une rotation est utilisée, il faut veiller à ce que les plantes n'hébergent pas les nématodes parasites du bananier, comme c'est le cas pour le maïs ou le gombo.

La banane est sensible au Bunchy top (bbtv) est la maladie virale la plus grave des bananiers, la fusariose (Fusarium oxysporum F. Sp. cubense), la maladie de Sigatoka ou cercosporiose jaune, la Trachysphaera fructigena et l’anthracnose due à Colletotrichum musae.

 

0
No votes yet
Your rating: None