Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

Le sorgho

La plante est essentiellement cultivée pour son grain destiné d'abord à l'alimentation humaine. Le grain peut être consommé entier ou décortiqué pour faire des bouillies, du couscous, des galettes, etc. Sa fermentation donne des boissons alcoolisées: bière traditionnelle ou vin de sorgho en Chine. La paille de sorgho sert à l'alimentation des animaux, comme combustible ou matériau de construction

Le Sorgho est cultivé seul ou en association avec d'autres plantes comme le niébé dans des types de sols variés, généralement plus argileux que ceux réservés aux mils. Dans les régions septemtrionales, il se comporte bien dans certains sols argileux de bas-fonds ou dans des terres alluviales. Certaines variétés peuvent supporter un excès d'humidité pour un temps limité. Enfin, le sorgho est plus tolérant aux sols acides et salés que le maïs.

La culture du sorgho
Comme le mil, le sorgho possède une grande résistance à la chaleur et à la sécheresse, surtout en début de culture. Dans les régions sèches, il se comporte bien dans certains sols argileux de bas-fonds ou dans les terres alluviales. Le sorgho est plus tolérant aux sols acides et salés que le maïs. Certaines variétés peuvent supporter un excès d'eau pour un temps limité.

Quand l'eau se retire au début de la saison sèche, la culture est mise en place soit par semis direct (sorghos de décrue de la vallée du fleuve Sénégal) soit par repiquage de plantules préalablement préparées en pépinières.

Le Sorgho est sensible au striga, une plante parasite d'abord souterraine qui se fixe sur le sorgho à l'aide de suçoirs émis au niveau des racines.

0
No votes yet
Your rating: None