Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

CamerounChanger

Languages

Dans cette section

Le raphia

Les raphias sont des palmiers ramifiés à la base et qui forment des touffes de tiges. Le stipe, de diamètre variable, mesure de 3 à 10 m (R. hookeri). Il est couvert de lanières noirâtres issues de la décomposition des gaines foliaires. Les feuilles, de 10 à 20 m de longueur et de 1 à 3 m de largeur, ont des folioles de plus de 1 m de long. Le raphia est un palmier dioïque. Chaque stipe ne fleurit qu'une fois dans sa vie puis meurt. Il porte plusieurs inflorescences. Les fruits sont des baies de 5 à 15 cm de long et 3 à 6 cm de diamètre, couvertes d'écailles vernissées qui protègent une pulpe graisseuse jaune orangé. La graine, très dure, est enveloppée d'une membrane.

Le raphia se développe plutôt dans les milieux humides inondés d'eau douce, bien que l'écologie des différentes espèces soit très variable.

Pour faire germer les graines, on les place sur le sol dans une zone où l'eau affleure, en les recouvrant de palmes de raphia. La germination dure 20 à 60 jours avec un taux de réussite variable (25 à 85 %). La phase juvénile dure deux à trois ans pour C. hookeri, puis le stipe s'élève au-dessus du marécage en cinq ou six ans jusqu'à 8 m de hauteur.

Pour obtenir de la fibre, on récolte les folioles non épanouies dont on arrache l'épiderme inférieur et le sclérenchyme sous-jacent. Toutes les espèces ne se prêtent pas à ce type d'utilisation. Les fibres sont séchées à l'ombre pour leur donner de la résistance.

Pour la sève, la récolte s'effectue sur les tiges : les feuilles sont rabattues juste avant l'apparition des inflorescences et une incision est pratiquée sur le coeur du palmier. La sève qui s'écoule est récoltée deux fois par jour jusqu'à la mort du stipe.

L’importance socio-économique et culturelle de ces ressources est un fait. Pour les populations des hautes terres, le palmier raphia est à l’origine de toute une civilisation. En effet, depuis la gestion des terres à la manifestation des croyances, passant par l’architecture, l’alimentation et la pharmacopée, rien n’est perdu dans l’exploitation des raphiales. Les aménagements destructifs des bas fonds à raphiales ont rendu les ressources à la fois vulnérables et rares.

Avec les feuilles entières, on fabrique des enclos et des barrières et on couvre les constructions. Le rachis est utilisé dans la construction d'habitation et la fabrication de meubles, nattes, ficelles et cordes. Les folioles constituent la fibre de raphia. Avec la sève, on prépare du vin de raphia.

0
No votes yet
Your rating: None